UIL

Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie


Accueil

Donner aux jeunes défavorisés une seconde chance d’acquérir les compétences de base et d’intégrer le monde du travail

8 décembre 2014

L’éducation de la seconde chance était le thème de la journée thématique annuelle du Réseau Suisse Éducation et Coopération Internationale (RECI), tenue à Berne le 3 novembre 2014. Elle consistait en présentations de projets menés par des organisations non gouvernementales, des réseaux régionaux et des universités, dont Action Aid, le secteur Éducation de la fondation Children of Africa et l’université de Genève.

Environ 200 millions de jeunes âgés de 15 à 24 ans vivant dans 123 pays à revenu faible et intermédiaire n’ont pas achevé l’enseignement primaire et sont privés de compétences de base. Le Rapport mondial de suivi sur l’Éducation pour tous (2012) définit ainsi l’éducation de la seconde chance : non seulement garantir que les enfants et les adolescents peuvent fréquenter l’école, mais aussi leur fournir des opportunités de trouver un travail décent, de gagner leur vie, de contribuer à leurs communautés et sociétés, et de réaliser leur potentiel.

Représentant l’UIL lors d’un discours d’ouverture, Dr Madhu Singh a éclairé la position prioritaire de l’éducation de la seconde chance dans le programme EPT pour l’après-2015, et l’importance d’aider les États membres dans la mise en place d’une éducation de la seconde chance de qualité. Elle a en outre souligné la nécessité pour les systèmes formels d’intégrer davantage l’apprentissage non formel et informel, et de coopérer avec des institutions dans différents secteurs tels que l’industrie, la santé, les autorités locales ainsi que les établissements formels d’enseignement et de formation professionnelle.

Pour plus d’informations, consulter le programme de la conférence (en allemand).