UIL

Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie


Accueil

Un nouveau contrat social pour l'éducation

11 novembre 2021

Le rapport de l’UNESCO sur les futurs de l’éducation nous offre la chance de nous écarter de notre « voie non pérenne » actuelle en matière d'éducation et de construire de nouvelles relations, entre nous, avec les autres, avec la planète et avec la technologie, écrit David Atchoarena, directeur de l'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie, dans son dernier article de blog.

Le 10 novembre 2021, le rapport très attendu de l'UNESCO, Repenser nos futurs ensemble : un nouveau contrat social pour l’éducation, a été lancé à Paris lors de la Conférence générale de l'organisation. Il a été préparé par la Commission internationale sur les futurs de l'éducation, sous la direction de Son Excellence Madame Sahle-Work Zewde, présidente de la République fédérale démocratique d'Éthiopie.

Le rapport s'inscrit dans la tradition du rapport de la Commission Faure de 1972, Apprendre à être : le monde de l'éducation aujourd'hui et demain, et du rapport de la Commission Delors de 1996, Apprendre : un trésor est caché dedans. Compte tenu de l'évolution rapide de notre monde globalisé et de l'importance croissante de l'éducation et de l'apprentissage tout au long de la vie dans ce contexte, le rapport de cette année ne pouvait paraître à un meilleur moment. Les défis mondiaux tels que la crise climatique, les changements technologiques et démographiques, et les inégalités encore exacerbées par la pandémie de COVID-19 nécessitent une action urgente. Les membres de la Commission internationale sur l'avenir de l'éducation estiment que le monde est parvenu à un tournant : nous pouvons continuer sur la « voie non pérenne » actuelle ou changer radicalement de cap. La façon dont nous répondrons à ces défis déterminera l'avenir qui nous attend.

Lire l'intégralité du blog (en anglais)