UIL

Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie


Accueil

Suède : Stratégie suédoise pour l’apprentissage tout au long de la vie, publiée en 2007

Fondements de la stratégie

La stratégie pour l’apprentissage tout au long de la vie met l’accent sur la personne plutôt que sur les systèmes et les institutions, et a pour objectifs d’encourager et de soutenir l’apprentissage individuel à toutes les étapes de la vie. Les opportunités, les besoins, les motivations et le potentiel de chacun sont les points de départ pour la création des structures et des dispositifs de soutien nécessaires. La stratégie porte sur tous les aspects de l’apprentissage : formel, non formel et informel, et elle insiste sur le fait que l’éducation et le système éducatif public doivent être gratuits. En outre, un système généreux et équitable, à même de soutenir tous les citoyens, doit leur donner l’opportunité d’étudier indépendamment de leur milieu social ou de leurs ressources financières.

Concept d’apprentissage tout au long de la vie

L’apprentissage tout au long de la vie peut être considéré comme une dénomination générale pour un grand nombre d’approches, de systèmes et de valeurs fondamentales. L’apprentissage tout au long de la vie a été pendant de nombreuses années l’un des principes essentiels pour l’élaboration des politiques en matière d’éducation et d’apprentissage.

Principaux enjeux

La stratégie met fortement l’accent sur la qualité de l’éducation, la réalisation d’objectifs précis et l’accessibilité. Les enjeux suivants sont évoqués :

  • Qualité :
    • Les passerelles entre les différents niveaux et les différentes composantes du système éducatif
    • Les passerelles entre les études et la vie active
    • Les impasses dans le système éducatif
    • Des services d’orientation scolaire et professionnelle qui correspondent aux besoins des individus, de la société et du marché du travail
  • Accessibilité - équivalence - coordination :
    • L’opportunité d’étudier pour tous, indépendamment de l’origine ou du revenu
    • Une formation facile d’accès sur le plan géographique et adaptée aux différentes conditions de vie des personnes
    • Une forte équivalence dans l’enseignement pour les admissions, la structure et les contenus
    • La validation des connaissances et de l'expérience
    • Le rôle joué par la vie active dans l’apprentissage et le développement

Principaux objectifs et mesures

La stratégie s’intéresse à l’ensemble des niveaux et des composantes du système éducatif, de l’enseignement préscolaire à l’éducation des adultes et à l’enseignement supérieur. Elle prend également en compte et donne tout son sens à l’apprentissage dans la vie active et dans la société, ainsi que dans d’autres contextes du quotidien. Les cibles suivantes sont définies dans la stratégie :

  • L’enseignement préscolaire : souligner le rôle du développement du langage pour comprendre le monde environnant ; connecter le développement du langage et la formation des concepts chez l’enfant, notamment pour développer de bonnes compétences de lecture et autres compétences complémentaires ; mettre en place un système d’enseignement préscolaire universel et gratuit pour tous les enfants à partir de trois ans
  • L’enseignement obligatoire : mettre en œuvre les meilleures conditions possibles pour l’enseignement général des élèves, le développement de leur capacité de raisonnement et de leurs connaissances ; mettre en place des examens nationaux obligatoires pour la troisième année d’école et la cinquième année ; donner plus d’opportunités aux enseignants de participer à une formation sur le lieu de travail
  • L’enseignement secondaire supérieur : renouveler la structure de l’enseignement secondaire supérieur pour permettre à davantage de jeunes gens de terminer leurs études dans un intervalle de quatre ans ; créer des programmes avec une orientation professionnelle qui permettent l’acquisition de diplômes de fin d’études professionnalisants ; améliorer l’articulation entre les études et la vie professionnelle
  • L’enseignement supérieur : offrir davantage de ressources aux programmes de troisième cycle pour en améliorer la qualité ; assurer que la qualité de l’enseignement supérieur soit évaluée en continu ; garantir un accès simple à l’enseignement supérieur grâce à l’enseignement direct ou à distance ; intégrer davantage les universitaires migrants grâce à des mesures supplémentaires spécifiquement adaptées à différents groupes professionnels ; renforcer la possibilité pour les adultes de reprendre leurs études supérieures après un diplôme
  • L’éducation des adultes : encourager le développement de structures pour une meilleur coordination entre les différents acteurs de l’apprentissage ; garantir une infrastructure au service de l’éducation des adultes adéquate avec des services d’orientation, de validation, une bonne accessibilité et un appui à l’enseignement
  • L’éducation populaire des adultes : renforcer les possibilités de formation après l’enseignement secondaire supérieur qui ne font pas partie d’un cycle d’enseignement supérieur, et en faire une alternative plus attractive

Acteurs impliqués dans l’élaboration du document :

Acteurs chargés de la mise en œuvre du document :

Lectures complémentaires et liens :

Organisme émetteur :

Ministère de l’Éducation et de la Recherche