UIL

Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie


Accueil

Tanzanie : Stratégie à moyen terme 2012 - 2016, publiée en 2012

Fondements de la stratégie

Le Plan stratégique à moyen terme a pour but principal de fournir un cadre au ministère de l’Éducation et de la Formation professionnelle pour la planification, l’exécution et l’évaluation des programmes. La stratégie est donc un outil essentiel pour prévoir et négocier le financement de l’éducation et de l’apprentissage avec des acteurs clé. Elle offre en outre au gouvernement un instrument pour l'évaluation continue des activités et des priorités sectorielles, des interventions stratégiques et de la mise en œuvre des programmes, et sert de point de départ au ciblage et à la distribution des ressources. La stratégie a pour objectif d’améliorer la qualité de l’éducation et de l’apprentissage à tous les niveaux, pour offrir à tous les citoyens de Tanzanie des chances égales de suivre une formation de qualité, et pour soutenir le développement d’une main d’œuvre qualifiée grâce à l’éducation et à l’apprentissage.

Concept d’apprentissage tout au long de la vie

Le terme « apprentissage tout au long de la vie » ne figure pas clairement dans la stratégie. Elle mentionne en revanche le concept de « l’éducation pour l’autonomie ». Elle repose donc à ce titre sur une philosophie qui fait de l’éducation et de l’apprentissage des facteurs essentiels pour une croissance économique robuste et un progrès à la fois social, politique et culturel.

Principaux enjeux

  • La propagation de nouvelles infections du VIH et du sida en Tanzanie
  • La corruption
  • La demande d’une main d’œuvre qualifiée pour la gestion de l’économie et dans les services de l’éducation
  • Le besoin d’approches traditionnelles/conventionnelles comme d’approches non conventionnelles/innovantes pour le financement de l’éducation

Principaux objectifs et mesures

Le plan stratégique porte sur l’ensemble des secteurs de l’éducation, de la petite enfance à l’enseignement supérieur, à la formation technique et professionnelle, à l’apprentissage et à l’éducation des adultes.

La stratégie a pour objectifs de :

  • Limiter les infections au VIH et au sida et améliorer les services de soins et d’assistance
  • Consolider, maintenir et mettre en œuvre une stratégie nationale contre la corruption
  • Améliorer l’accès, l’équité et la qualité de l’éducation et de l’apprentissage
  • Améliorer la gestion et l’administration de l’éducation et de l’apprentissage
  • Améliorer la diffusion des informations, et soutenir la recherche et le développement
  • Améliorer les conditions de travail pour les services de support à l’éducation et l’apprentissage
  • Améliorer la formation sur les questions intersectorielles
  • Consolider et pérenniser la coopération dans le domaine de l’éducation avec les organisations régionales et internationales
  • Améliorer et pérenniser les sources alternatives de financement pour le secteur de l’éducation

 

Les mesures stratégiques suivantes sont prévues pour améliorer la performance de l’éducation :

  • Le Programme de Développement sectoriel pour l’Éducation
  • Le Programme de Réforme du Service public
  • La Stratégie nationale pour la Croissance et la Réduction de la Pauvreté

Caractéristiques

La Stratégie souligne le rôle fondamental joué par le ministère de l’Éducation et de la Formation professionnelle et ses fonctions, et examine le contexte dans lequel il exerce ses activités. La stratégie comporte une analyse contextuelle de l’éducation et de l’apprentissage grâce à une analyse approfondie des résultats des départements du ministère. Les composantes suivantes du système éducatif sont examinées sous les angles de a) l’accès, b) l’équité, c) l’amélioration de la qualité : l’éducation spécialisée, l’enseignement préscolaire, l’enseignement primaire, l’éducation des adultes et l’enseignement non formel, l’enseignement secondaire, la formation des enseignants, l’inspection des établissements scolaires, l’éducation technique et professionnelle et l’enseignement supérieur. La stratégie offre également une analyse des acteurs pertinents dans le domaine de l’éducation, et notamment des élèves et des étudiants, des chargés de cours et des formateurs, des enseignants et des tuteurs, des partenaires pour le développement et des acteurs non étatiques, des parents, du grand public, des médias de masse, des autres départements du ministère et des organismes qui dispensent un enseignement.

Documents de référence  :

  • Tanzanie. Ministère de l’Éducation et de la Culture. 1995. Education and Training Policy (Politique pour l’Éducation et l’Apprentissage)
  • Tanzanie. Ministère de la Science, de la Technologie et de l’Enseignement supérieur. 1999. National Higher Education Policy (Politique national pour l’Enseignement supérieur)
  • Gouvernment de Tanzanie. 2002. Performance Assessment Framework (Cadre d’évaluation de la performance)
  • Tanzanie. 2008. Education Sector Development Programme 2008-2017 (Programme de Développement du secteur de l’éducation 2008-2017)

Acteurs impliqués dans l’élaboration du document :

  • Ministère de l’Éducation et de la Formation professionnelle

Acteurs chargés de la mise en œuvre du document :

 Lectures complémentaires et liens :

Conseil national pour l’Enseignement technique

Organisme émetteur :

Ministère de l’Éducation et de la Formation professionnelle