UIL

Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie


Accueil

Uruguay: Loi générale sur l’Éducation N° 18437, promulguée en 2008

Fondements de la loi

La loi a pour objectif, ce qui est unique dans la région d’Amérique latine et Caraïbes, de garantir un droit universel d’apprendre tout au long de la vie et la promotion de l’apprentissage tout au long de la vie en favorisant le développement de la formation continue. Elle porte sur le droit à l’apprentissage tout au long de la vie, sur les quatre piliers de l’apprentissage développés par Delors et sur l’éducation non formelle pour tous les groupes d’âge. Elle souligne également l'importance des bénéfices de l’apprentissage dans les sphères sociale, économique et culturelle, et comporte une proposition claire sur le suivi et l’évaluation de l’apprentissage.

Concept d’apprentissage tout au long de la vie

L’éducation non formelle dans une culture de l’apprentissage tout au long de la vie désigne l’ensemble des opportunités offertes en dehors du cadre de l’enseignement formel et qui ciblent l’ensemble de la population sans distinction d’âge.

Principaux objectifs et mesures

  • Les secteurs de l’enseignement qui sont concernés par le document :
    • L’enseignement préscolaire ; l’enseignement primaire et secondaire ; l’enseignement supérieur, l’enseignement technique et la formation professionnelle ; l’éducation des adultes et la formation continue
  • Les mesures et actions prévues dans la loi :
    • La loi souligne l’importance du droit à l’éducation pour les groupes les plus vulnérables

Caractéristiques

La loi propose un ensemble de bonnes pratiques dans les domaines suivants :

  • L’apprentissage sur le lieu de travail et dans les communautés
  • L’intégration des enjeux sociétaux dans l’apprentissage tout au long de la vie (enjeux de santé, égalité des genres et égalité sociale, intégration des groupes marginalisés, etc.)
  • L’intégration des technologies de l’information et de la communication au processus d’apprentissage
  • Le financement
  • L’assurance qualité et la création d’un organisme pour l’évaluation
  • La création de formes innovantes de participations des acteurs
  • Un programme clair pour l’application de la loi qui regroupe des thématiques telles que les acteurs, le financement, un échéancier, etc.

Acteurs impliqués dans l’élaboration du document :

  • Le Débat national sur l’Éducation a été lancé en 2006. Les conclusions de ce processus ont été rassemblées et publiées dans le Rapport final du Comité d’organisation du Débat sur l’Éducation (CODE).
  • En 2007, un dialogue a été engagé avec des organisations telles que l’Administración Nacional de Educación Pública (l’Administration nationale de l’Éducation publique), l’Université de la République et les organisations syndicales.
  • Un projet de loi a été rendu public pour encourager les personnes de tout âge et de tout milieu social à prendre part au débat sur l’éducation. Les agents du ministère de l’Éducation se sont rendus dans différentes institutions et communautés dans tout le pays pour recueillir les commentaires des citoyens.

 

Organisme émetteur :

Ministère de l’Éducation et de la Culture