Home

Afrique

L'éducation en Afrique constitue une priorité majeure pour l'UNESCO et l'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie (UIL). L'UIL aide ainsi les États membres africains de l'UNESCO à renforcer l'apprentissage tout au long de la vie sur le continent, en accordant une attention particulière aux jeunes et aux adultes, ainsi qu’aux politiques et systèmes propices aux parcours d'apprentissage tout au long de la vie. Pour ce faire, l’UIL fournit un soutien ciblé dans les domaines de la politique, de la recherche, du pilotage-suivi, du renforcement des capacités, de la mise en réseau et du plaidoyer.

Du développement de bibliothèques communautaires en Ouganda à la supervision des activités au sein de l'Alliance mondiale pour l'alphabétisation (GAL), les programmes de l'UIL soutiennent les pays africains dans leurs efforts de faire de l'apprentissage tout au long de la vie une réalité. En voici quelques exemples :

  • Le programme d’alphabétisation « Recherche Action: Mesure des apprentissages des bénéficiaires des programmes d’alphabétisation (RAMAA) » élaboré par le Burkina Faso, le Mali, le Maroc, le Niger, le Sénégal, le Bénin, le Cameroun, la République centrafricaine, le Tchad, la Côte d’Ivoire, la République démocratique du Congo et le Togo contribue à la promotion de l’alphabétisation en Afrique ;
  • les programmes d’alphabétisation familiale de l’UIL en Gambia et Ethiopie ;
  • la coopération avec des représentants des ministères de l’Éducation, de ministères apparentés et d’agences gouvernementales du Kenya et de la Namibie, qui se concentre sur le développement de politiques d’apprentissage tout au long de la vie dans ces pays ;
  • les programmes de bourses soutenant les chercheurs africains et les professionnels de l'éducation des États membres de l'UNESCO qui travaillent dans le domaine de l'apprentissage tout au long de la vie, avec un accent particulier sur l'éducation des adultes et la formation continue, l'alphabétisation et l'éducation de base non formelle ;
  • une assistance technique pour les pays ayant participé au programme de bourses CONFINTEA de l'UIL, tels que l'Éthiopie, la République-Unie de Tanzanie et l'Ouganda, afin de les aider à développer leur infrastructure nationale d'apprentissage et d'éducation des adultes (AEA) à travers des centres d'apprentissage communautaires. À la demande de certains ministères, l'UIL continuera en outre à soutenir les pays africains dont étaient issus les boursiers afin de leur permettre de piloter et de contextualiser un nouveau cadre international de programmes d'études pour la formation des éducateurs d'adultes, et de développer des mécanismes pour renforcer les coopérations nationales entre les acteurs de l'apprentissage et de l'éducation des adultes ;
  • un cours en ligne conjointement proposé par l’UIL et l’IIEP sur le renforcement de l'apprentissage des jeunes et des adultes dans les plans du secteur de l'éducation dans une perspective d'apprentissage tout au long de la vie. Des fonctionnaires du Kenya, de l'Ouganda, du Nigeria et de la Zambie ont participé au cours en ligne en 2018 ;
  • le Réseau mondial des villes apprenantes de l'UNESCO (GNLC), qui renforce l'apprentissage tout au long de la vie au niveau local, avec des villes membres du Cameroun, du Kenya, du Malawi, du Nigeria et de la Guinée.

Publications